Vous êtes ici : Allo balkans » Grèce » La Canée et ses vestiges du passé

La Canée et ses vestiges du passé

La ville de Canée est située dans la partie nord-ouest de la Crète et est l’un des endroits les plus pittoresques de cette île magnifique. Depuis la libération des Turcs jusqu’en 1972, la Canée était la capitale de la Crète.

Ville de la Canée

Ville de la Canée

Aujourd’hui, la Canée, avec ses 60 000 habitants, est la deuxième plus grande ville de l’île et le centre politico-administratif et culturel de la région et de la partie occidentale de l’île.

La Canée est situé sur l’ancien emplacement minoen de Kydonia. C’était une cité-état très importante, qui a continué à se développer durant l’antiquité et qui est devenu la cité-état la plus puissante dans la région, si bien qu’elle est même mentionnée dans la célèbre odyssée d’Homère.

Kydonia s’est développé sous la tutelle de nombreux envahisseurs allant des Romains en passant par les Arabes, les Byzantins, les Vénitiens (qui l’ont acheté pour seulement 100 pièces d’or) jusqu’aux Turcs.

Ce sont plus précisément les Arabes, envahissant la Crète en 824, qui ont renommé Kydonia en « Haniá » (Canée en français). L’endroit a gardé la même apparence depuis cette époque.

La fin du 19ème siècle est une période particulièrement importante pour le développement de la Canée, lorsque les grandes puissances européennes ont libéré la cité des mains des Turcs et ont proclamé ce lieu comme la capitale de la Crète. Au carrefour des civilisations d’Europe et de l’Est, la ville a ensuite connue une période prospère.

Les nombreux monuments avec une architecture néoclassique qui sont encore en activité témoignent de la richesse de cette époque ainsi que son patrimoine culturel unique, qui a su être sauvegardé pendant des siècles. Les habitants vous diront que la Canée est composée de deux villes : la nouvelle, qui est, d’un point de vue architectural, semblable aux autres villes grecques et l’ancienne, plus médiévale, qui a réussi à préserver son authenticité et les chefs-d’œuvre architecturaux influencés par les divers envahisseurs qui ont conquis la Crète.

Dans la vieille ville, vous trouverez le grand port, le phare vénitien, des mosquées et des fontaines qui sont des lieux de rassemblement où les promeneurs pourront voyager à travers l’histoire de la Crète. D’après une décision du ministère de la Culture de la Grèce, la vieille ville est devenue, en 1965, un monument historique de grande importance.

Parmi les endroits les plus visités il y a les marchés couverts de l’Agora et le célèbre bâtiment en forme de croix qui accueil en son sein plus de 70 commerces où vous trouverez les produits locaux de grandes qualités comme des olives, des fromages, du miel, du vin et du raki.

Dans les environs de la Canée, des tablettes de pierre avec des inscriptions en linéaire B (forme d’écriture ancienne) ont été retrouvées et reste à ce jour non déchiffrées. Ce sont les premières traces de l’alphabétisation en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *