Vous êtes ici : Allo balkans » Grèce » Meteori : une ville dans les nuages

Meteori : une ville dans les nuages

S’il y a bien un endroit unique dans le monde, alors il s’agit du monastère Meteori. En effet, ce complexe a été littéralement construit sur des falaises si bien que l’on a l’impression de voir une ville dans les nuages.

Les Météores

Les Météores

Plus précisément, le monastère se situe sur des falaises d’une hauteur de 550 mètres entre Kalabamka et Kastraki. Une traduction grossière du mot grecque « Meteori » en français est « suspendu au ciel » et cela décrit le plus fidèlement la sensation que l’on a lorsqu’on observe cet endroit pour la première fois. Ce complexe mystique et atypique est composé de plusieurs monastères qui sont devenus une attraction pour les touristes du monde entier.

D’après la population locale, les monastères ont été construits en acheminant les matériaux à l’aide de cordes depuis le bas des falaises. D’ailleurs, l’une des questions qui revient le plus souvent de la part des touristes curieux est de savoir « combien de fois les moines changent ces cordes ». Question à laquelle ces derniers répondent simplement par « elles le seront quand le Seigneur aura décidé qu’elles craqueront ». L’inaccessibilité du monastère a longtemps permis aux moines de vivre une vie paisible dans la tranquillité et ce n’est que récemment que des accès comme des escaliers ou des sentiers ont été construits. Maintenant, il y a même des parkings pour les touristes qui ont fait le voyage en voiture. Bien que l’endroit semble retirer et que vivre dans ce lieu semble impossible, plusieurs éléments vous permettront de voir que de nombreuses colonies monastiques se sont succédé comme en témoigne les cavités dans les falaises.

Autrefois, il y avait 24 monastères. Aujourd’hui, il en reste 6 : 5 monastères pour hommes et 1 pour femmes. Le plus grand est le monastère Sacré ou encore appelé monastère du Grand Météore et son musée est la principale attraction touristique. Le monastère de Varlaam est le deuxième en termes de grandeur, suivit par les monastères de Roussanou, Sainte-Barbara, Saint-Nicolas d’Anapausas et de la Sainte Trinité. Le monastère Saint-Nicolas a, quant à lui, été bombardé par les nazis au cours de la Seconde Guerre mondiale, estimant qu’il contenait un mouvement de résistance. Après cela, il a été abandonné puis renouvelé.

Si vous décidez de visiter ce lieu unique et merveilleux, il vous faudra cependant respecter quelques règles. Tout d’abord, il vous faudra respecter les règles vestimentaires communes à de nombreux monastères Orthodoxes :

– Pour les hommes : il vous faudra porter des pantalons longs qui couvrent les genoux et éviter les t-shirts
– Pour les femmes : il vous faudra porter des robes ou des jupes longues qui couvrent les genoux et il vous sera interdit d’avoir les épaules nues ou un décolleté.

Pour des mesures de sécurité, il est également interdit aux visiteurs de s’éloigner de la zone réservée à la visite et de s’approcher des falaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *