Vous êtes ici : Allo balkans » Serbie » Küstendorf, un endroit magique et magnifique

Küstendorf, un endroit magique et magnifique

L’année dernière, plus de 20 000 personnes ont visité le célèbre village de Küstendorf (aussi appelé Drvengrad) construit par Emir Kusturica. Cette attraction touristique est particulièrement appréciée par les touristes français.

Küstendorf d'Emir Kusturica

Küstendorf d’Emir Kusturica

Drvengrad est situé près d’Užice, à 200 kilomètres au sud de Belgrade en Serbie. Les touristes qui visitent Drvengrad ont généralement les mêmes impressions: « C’est un endroit magique », « les paysages y sont fantastiques », « C’est unique »… Ils s’y rendent pour profiter de l’air pur, de la nature, de la cuisine traditionnelle… et surtout pour rencontrer Kusturica.

Le créateur de Küstendorf, le célèbre réalisateur Emir Kusturica, a construit ce village dans le but de promouvoir la culture et pousser les jeunes artistes à entrer dans le monde du cinéma. Après avoir terminé son film « La vie est un miracle » en 2002, Kusturica a récupéré toutes les anciennes maisons traditionnelles (en ruines) autour de Mećavnik pour les rassembler à Drvengrad.

Kusturica a voulu préserver la tradition serbe en créant un centre culturel et environnemental dans une nature intacte et un confort complet.

Küstendorf s’est développé au fil des années et compte 25 maisons, un restaurant aux spécialités nationales (Lotika), 3 salles de cinéma, un magasin de souvenir (Aska), une pâtisserie (Ćorkan), un café et centre sportif (Prokleta avlija), un restaurant aux spécialités internationales (Viskonti), une librairie (Sreten Marić), une galerie d’art, une crèche (Dr Nele Karajlić), une prison (Humanisme et renaissance) avec des prisonnier célèbre comme George Bush et Javier Solana, un salon de coiffure (Anđela) et la chapelle de Saint Sava.

Un festival est organisé chaque année durant lequel Drvengrad se transforme en village du film et de la musique. On y retrouve les plus grandes stars mondiales dans un environnement beaucoup plus décontracté que dans les grands festivals du cinéma.

2 Commentaires

  • 1
    biljana
    23 novembre 2012 - 21 h 15 min | Permalien

    J’adore Emir et cela donne vraiment envie.

  • 2
    Loods
    23 novembre 2012 - 21 h 17 min | Permalien

    On peux y dormir?

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *