Vous êtes ici : Allo balkans » Croatie » La Croatie gonfle ses prix

La Croatie gonfle ses prix

La Croatie est devenue une destination touristique de plus en plus populaire pour les voyageurs du monde entier. Comprenant le fort potentiel économique, certaines villes n’ont pas hésité à augmenter leurs prix durant la période estivale.

Zadar
Zadar

D’après une étude réalisée par le magazine Britannique « The Sun », la Croatie apparaît comme l’une des destinations les plus chers d’Europe. En effet, après quelques comparaisons avec d’autres destinations touristiques populaires, la ville de Zadar apparaît comme étant plus cher que la ville Chypriote de Paphos, Marmaris en Turquie, Majorque et Costa del Sol en Espagne, ainsi que la station balnéaire bulgare Sani Beach.

Le magazine rapporte quelques prix d’articles que les touristes sont friands d’acheter : par exemple, à Zadar, un café coûte 6 euros, un kilo de raisin coûte 10 euros, un hamburger coûte 22 euros et un sandwich coûte 13.5 euros. Ils estiment ainsi qu’un séjour d’une semaine ne peut être réalisé à moins d’avoir un budget de 3 500 euros.

Cependant, « The Sun » tente de justifier les prix croates en expliquant que le cadre et l’atmosphère y est unique. C’est l’une des destinations qui vous restera gravée à tout jamais dans la mémoire. Le magazine décrit également que cela fait parti du charme de la côte Adriatique.

L’office du tourisme croate a cependant réagi à l’étude du magazine Britannique. Il a expliqué que ces prix ne s’appliquaient qu’aux villes les plus prisées et à quelques articles seulement. Il a également souligné qu’il était tout à fait possible de séjourner en Croatie pour moins de 3 500 euros.  Il a également ajouté que les taxes en Croatie (comme la TVA) étaient les plus élevées dans toute la Méditerranée et que cela pouvait être l’une des raisons qui poussait les commerçants à augmenter leurs prix.

Ce qui est sûr, c’est qu’il faudra bien vous renseigner si vous décidez de vous rendre dans l’une de ces destinations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *