Vous êtes ici : Allo balkans » Bosnie-Herzégovine » Andrićgrad

Andrićgrad

Andrićgrad est l’aboutissement d’un projet de construction mené par le célèbre réalisateur serbe, Emir Kusturica. Il se situe à Višegrad en République Serbe de Bosnie-Herzégovine et est dédié à l’écrivain nobélisé Ivo Andrić.

Andrićgrad

Andrićgrad

Nous ne pouvons pas parler d’Andrićgrad sans mentionner le pont Mehmed Pacha Sokolović qui a été conçu par un célèbre architecte de l’Empire ottoman et qui a été achevé en 1571. Il porte le nom d’un homme, Bajica Sokolović, qui a été envoyant pendant son enfance à Istanbul et qui a été converti à l’Islam. Il deviendra plus tard Grand Vizir de trois sultans et sera à l’initiative de nombreuses décisions importantes au sein du gouvernement de l’empire Ottoman.

Le pont a été partiellement endommagé durant la Seconde Guerre mondiale, mais a été rapidement reconstruit. Il est devenu le héros du roman « Le Pont sur la Drina« , qui a été écrit par Ivo Andrić en 1945 et qui deviendra prix Nobel de littérature en 1961 principalement grâce à ce roman.

Bien que le pont ait survécu à plusieurs guerres, y compris la guerre de Bosnie, il semble que le temps et la nature lui infligent les plus gros dégâts. C’est pourquoi il est sur la liste des 100 lieux les plus menacés. Deux centrales hydroélectriques situées à proximité sont à l’origine d’une augmentation du niveau de l’eau de la rivière Drina qui a fortement endommagé la partie inférieure du pont.

Le pont Mehmed Pacha Sokolović a été placé sous la protection de l’UNESCO.

Pont Mehmed Pacha Sokolović

Pont Mehmed Pacha Sokolović

Un des autres endroits incontournables est la vieille ville qui se situe sur une colline au dessus de Višegrad. Historiquement connue sous le nom de Pavlovina, la vieille ville reste un endroit très mystérieux puisque nous n’avons que peu d’informations sur ce lieu. Au pied de la vieille ville, sur des rochers inaccessibles au-dessus de la rivière Drina, vous pourrez retrouver les ruines d’une tour qui servait de poste d’observation permettant de distinguer quiconque approchant la ville. Cette tour est également appelée la « Tour Kraljević Marko ».

Sous le régime Turc, cette tour abritait une prison, c’est pourquoi on l’appelait également « Tamnica ». Puis, durant l’occupation Austro-hongroise, la tour a été rempli de pierres afin d’empêcher les serbes de se cacher à l’intérieur. La vieille ville est une ville avec une architecture médiévale typique de la région.

N’hésitez pas à vous rendre au mémorial d’Ivo Andrić. Vous pourrez également observer sa maison et le vieil hôtel Lotte qui est décrit dans le roman « Le Pont sur la Drina » (ces deux endroits sont observables uniquement de l’extérieur). Vous pourrez également vous rendre à la salle de classe du romancier, à l’église de l’Assomption de la Sainte Vierge construite en 1884 et au monastère Dobrun datant du 14ème siècle. Il y a également un musée dédié à la première insurrection serbe.

Mémorial Ivo Andric

Mémorial Ivo Andrić

Pour un moment de relaxation, n’hésitez pas à vous rendre aux Spas de Višegrad, situés à 5 kilomètres de la ville. Vous trouverez notamment l’hôtel « Vilina vlas » avec ses anciens bains turcs du 16ème siècle que vous pouvez louer pour une heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *